À la découverte du pont de pierre de Bordeaux

0
82
Le pont de pierre de nuit sur la garonne

Érigé entre 1810 et 1822 par les ingénieurs Billaudel et Deschamps sur ordre de Napoléon 1er, le pont de pierre de Bordeaux est le premier pont conçu dans la ville. Il se révèle être la solution de taille pour le problème de la traversée de la Garonne. En effet, le pont de pierre de Bordeaux est un pont en maçonnerie qui traverse la Garonne permettant l’accès à la rive droite.

Cette structure d’une longueur de 486 mètres avec 17 arches a nécessité le travail de près de 4000 ouvriers. Il a été classée monument historique le 17 décembre 2002.

Découvrez dans cet article ce qu’il faut savoir sur ce monument symbolique.

L’histoire du pont de pierre

Depuis l’antiquité, Bordeaux n’a cessé de chercher le meilleur moyen de surmonter cet obstacle naturel quasi impossible à franchir qu’était la Garonne. Plus la ville se développait au fil des années, plus le besoin de relever ce grand défi grandissait. La première solution fut la traversée du fleuve à l’aide de bacs. Toutefois, les limites de cette approche se sont très vite dévoilées.

C’est à la fin du 18e siècle qu’il a été évoqué pour la première fois le projet de construction d’un pont en pierre qui permettrait de traverser la Garonne. Le projet devient un aboutissement total et le pont de pierre a été construit entre les années 1810 et 1822 sur l’initiative de Napoléon Bonaparte. Les travaux de construction ont été dirigés par l’ingénieur des ponts et des chaussées, Claude Deschamps et le futur maire de la ville de Bordeaux Jean-Baptiste Billaudel.

Au départ, Deschamps prévoyait la construction d’un pont en bois qui serait posé sur des blocs de pierre et des voûtes en fer afin de garantir la résistance. Mais, il finit par choisir une structure en pierre et en brique. Les travaux ont commencé en 1812 et furent retardés par la crue de 1813 et quelques difficultés de financement.

Le pont fut inauguré 12 ans plus tard, soit le 1er mai 1822. Après cela, il a fait l’objet de plusieurs appellations : pont Napoléon, pont Louis 18, pont de Bordeaux, pont de la Garonne et aussi pont d’Aquitaine.

Plus tard, la traversée de la Garonne depuis de la rive gauche vers la rive droite a énormément favorisé le développement de la ville de Bordeaux. En effet, la ville a pu s’élargir et implanter de nouveaux aménagements portuaires en prenant possession du quartier de La Bastide qui se trouve sur la rive droite.

L’architecture du pont de pierre de Bordeaux

Le pont de pierre est effectivement répertorié en tant que monument historique depuis 2002. Il présente une longueur de 486 mètres et 19 mètres de large. Le pont est constitué de 17 arches construites sur 16 piles de briques et abrite particulièrement des galeries imperceptibles depuis l’extérieur. Dans ces galeries, on retrouve des appareils de mesure avec précision comme des capteurs qui permettent de contrôler l’état de la structure. Quelques espaces sont ouverts au public pour la visite.

Les piles de briques sont décorées avec un médaillon blanc afin de faire honneur à l’illustre Napoléon Bonaparte. On y découvre également le symbole des armoiries de la ville représenté par l’entrelacement de trois croissants de lune.

Grâce à sa richesse historique, sa situation et sa structure, le pont de pierre de Bordeaux est considéré comme la place de la Bourse des symboles de la ville et de la Gironde.

Après sa construction, le pont de pierre de bordeaux a fait l’objet de nombreux travaux d’aménagement en vue de répondre aux sollicitations et attentes du public. La vue du pont de pierre depuis les quais de la rive droite est particulièrement attrayante la nuit.

C’est le lieu idéal pour une promenade ou une balade en vélo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici